Immobilier : Le marché reste dynamique

11/07/2022
Thumbnail [16x6]

Le marché immobilier, bien que toujours tendu compte tenu du manque de biens à vendre, reste dynamique.

 

Proprietes-Privees.com, 3ème réseau de mandataires immobiliers en France et Paradissimmo, site d'estimation de biens immobiliers, publient leur baromètre semestriel faisant apparaître un marché immobilier qui, bien que toujours tendu compte tenu du manque de biens à vendre, reste dynamique.

Un net vendeur à la hausse 
 

Les prix continuent d'augmenter affichant une hausse de 5.3 % comparé au 2ème semestre 2021, plus importante pour les maisons (+5.8%) que pour les appartements (5.1 %). 
 

« Les Français, en quête d'un extérieur suite aux confinements passés, orientent principalement leurs recherches vers des maisons, ce qui explique la dynamique des prix importante pour ce type de biens », explique Michel Le Bras, Président de Proprietes-privees.com.

 

La Bretagne et la Normandie font partie des régions avec le plus fort taux d'augmentation du prix net vendeur soit 6.4 % pour la Normandie et 5.7 % pour la Bretagne. Confirmation que les régions côtières ont toujours le vent en poupe !

Des marges de négociation en baisse
 

Face à un marché déséquilibré entre offre et demande, les marges de négociation des acquéreurs diminuent : pour les biens se vendant en moins de 90 jours, la marge de négociation n'est plus que de 3.9% contre 4.4% en début d'année 2021.

« La marge de négociation s'est aussi réduite pour les biens présents sur le marché depuis plus de 180 jours, passant d'une baisse de prix moyenne de -8.3% au 1er trimestre 2021 à -6.7% au 1er semestre 2022 Car aujourd'hui ce sont les vendeurs qui sont en position de force, compte tenu de la faiblesse de l'offre et de l'importance de la demande », indique Michel Le Bras.

Des délais de vente en voie de stabilisation après une augmentation
 

54 % des biens se vendent en moins de 90 jours actuellement contre 69 % à la fin du 2ème trimestre 2021.  La période post-covid avait boosté le marché avec des acquéreurs impatients de trouver un bien. Aujourd'hui, les délais redeviennent plus raisonnables : les acheteurs prennent davantage le temps de réfléchir avant de s'engager dans leur achat immobilier.